« avril 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Une année d’éveil à la foi à dos d’âne : Balaam et son ânesse

Un proposition pour une temps d’éveil à la foi réunissant adultes (accompagnant) et enfants. Qui peut se vivre en début ou en fin d’année scolaire ou bien au temps de la Pentecôte. Elle encourage à regarder : qui prend soin de nous et nous guide dans notre vie de tous les jours et à raconter pour les parents comment ils guident et au nom de qui. Le tout à l’aide d’un ’conte’ biblique et d’un petit outil de relecture.


Une proposition en trois étapes :
1- Les Rameaux
2- Balaam et son ânesse
3- Le voyage à Bethléem

Matériel :
- Imprimer sur cartonnette les annexes jointes : figurine de Balaam, figurine de l’ange, et pour chaque enfant le chemin de Balaam, et l’âne en papier.
- Imprimer le texte de l’histoire de Balaam, la partition du chant de Balaam, et autant de planches photos (noir et blanc) que de familles participantes.
- Autant de pochettes plastiques transparentes avec le psaume inscrit dessus que d’enfants
- Des agitateurs à café (dits "touillettes") ou bâtons d’esquimaux ou petites bandes de carton fort pour la fabrication de l’âne.
- Colle et ciseaux
- Prévoir deux réglettes en bois avec rainure.
- Collecter quelques éléments naturels (pierres, branchages, fleurs etc...) et des tissus (fond et chemin) pour fabriquer le décor du petit théâtre où se joue l’histoire de Balaam.

Accueil

- Apprendre la chanson de Balaam sur l’air de savez-vous planter les choux.

- Raconter en la jouant l’histoire de Balaam et son ânesse : Reproduire sur cartonnette ou carton, en plus ou moins grand selon la taille du groupe et du lieu où nous accueillons, les figurines de Balaam sur son âne et de l’ange.
Fabriquer 2 règlettes proportionnées à la taille des figurines à l’aide de portions de tasseau de bois, qui seront rainurées de quelques millimètres sur toute leur longueur et qui servent de support pour manipuler les figurines. Insérer les figurines dans la rainure. Après avoir reconstitué un décor qui évoque l’histoire, faire évoluer les personnages en suivant celle ci.

Rythmer la narration à l’aide des couplets de la chansons de Balaam qui sont repris tous ensemble.
figurines réalisées à partir des illustrations de "Premiers pas vers Dieu"
Tardy et Diffusion Catéchistique Lyon

- Mimer Comme l’ânesse de Balaam a pu prendre soin de lui, et d’une certaine façon l’ange du Seigneur (Dieu lui-même en un sens) en lui évitant d’accomplir une action qu’il ne souhaitait pas faire. Se souvenir ensemble qui et comment prend-t-on soin de moi ou comment je prends soin peut-être de quelqu’un d’autre.
Un adulte ou un enfant, les deux ensemble peut-être...viennent mimer devant les autres des gestes de la vie quotidienne où l’on prend soin de quelqu’un : un bain, un repas, nourrir un animal, faire un dessin à offrir.... Les autres essayent de deviner. Et l’on continue ainsi jusqu’à ne plus avoir d’exemple.

Atelier : se retrouver par famille

- Autour de la planche de photos noir et blanc échanger en famille sur ce qu’elles évoquent : je ne suis pas seul pour grandir, quelles sont les personnes qui m’aident et me guident ?
Pour les parents ils peuvent aussi raconter aux enfants comment ils essaient de les guider en s’appuyant sur des exemples déjà vécus . Sans oublier que prendre soin et guider ne signifie par forcément éviter les griffures à tout prix.
Enfin les parents peuvent aussi évoquer simplement, par quoi et par qui eux même se sentent aidés dans cette mission d’éducateur.

- Chaque enfant reçoit une planche chemin de Balaam, (fendue au cutter selon la ligne des pointillés) et un âne qu’il colorie puis découpe avec l’aide de l’adulte et colle dos à dos en insérant entre les pattes avant la petite spatule (cf matériel). L’enfant peut mettre en couleur et décorer le chemin de Balaam, avec l’adulte il inscrit sur cette planche :
- pour le détour par les champs (les fleurs) : des situations, des lieux où il se sent guidé
- pour le détour le long du mur : les personnes qui le guident
- pour l’arrêt au passage étroit du chemin (les bulles) : des mots, des paroles entendues qui disent qu’on prend soin de lui. Insérer ensuite la petite spatule qui sert à manipuler l’âne et jouer à lui faire parcourir ce chemin en se redisant ces lieux, ces personnes et ces mots...

Prière

- Chanter ensemble la chanson de Balaam avec son dernier couplet
- Remettre à chaque enfant la pochette transparente où il pourra ranger son chemin et son âne.
Sur celle-ci sont inscrits les mots du psaume, comme les paroles qui enveloppent et nous guident sur le chemin de la vie.
- L’animateur prie ce psaume phrase par phrase et tous reprennent les paroles au fur et à mesure :


Seigneur, je m’appuie sur toi, ne me déçois pas !
Fais-moi connaître ton chemin, montre-moi ta route.
Guide mes pas vers ce qui est vrai car tu es le Dieu qui me sauve.
Seigneur tu montres quel chemin choisir à celui qui T’aime
.

Psaume 25
d’après "Images pour prier Dieu" Centurion-Pomme d’Api

- publié le 17 septembre 2008- >Version imprimable de cet article Version imprimable