PROPOSITION DE CATECHESE POUR L’AVENT

Vivre l’avent dans la joie et la confiance

L’avent, un temps favorable pour s’arrêter, regarder et méditer. Au cœur de cette proposition, le texte du songe de Joseph dans l’évangile de Mathieu - Mt1,18-25 va permettre de se préparer à accueillir l’enfant Jésus, avec autant de confiance, de simplicité et de joie que Joseph l’a fait lui même.


Une proposition de catéchèse pour qui ?

Pour des enfants de 7 à 11 ans à vivre sur un temps fort de 2h30 à 3h ; ou sur 2 à 3 rencontres d’une heure.
Cette proposition permet la participation d’adultes accompagnant les enfants : parents, grands-parents, paroissiens...
Pour les lieux qui souhaitent vivre un temps inter-générationnel intégrant les enfants de l’éveil à la foi, il est possible de s’inspirer des pistes présentées dans le journal Cap P’tit Vent n°6 dont voici le lien : http://initiationchretienne-lyon.ce...

Une proposition de catéchèse pendant le temps de l’avent, pourquoi ?

Chaque année, l’Eglise propose aux chrétiens le temps de l’Avent pour les conduire à Noël. L’Avent, un temps liturgique qui permet de lier le passé au présent pour se tourner vers l’avenir. Avec la figure de Joseph, nous sommes invités à entrer dans un chemin d’Avent pour vivre pleinement dans la confiance, l’accueil de Dieu petit enfant.

Pour se préparer entre catéchistes

1. Qu’est ce que pour nous l’Avent ?

Réflexion à partir du texte du livre de Baruch 5, 1-9  :

"Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours, enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel.
Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu, pour toujours, te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ». Debout, Jérusalem ! Tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal. Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice".

- Dans un premier temps, chacun exprime ce qu’est l’Avent pour lui.
Soit en faisant un tour de table
Soit en notant autour du mot AVENT (écrit au centre d’une feuille, d’un tableau) ce que ce mot évoque pour lui

- Dans un deuxième temps : Lire le texte ensemble à haute voix et laisser un temps de silence pour que la Parole résonne en chacun.

Puis partager sur le texte :
- Qu’est ce qui me touche ?
- Quel verset ou idée me questionne, me surprend ?
- Qu’ai-je envie de retenir ?

Réfléchir ensemble sur le lien entre nos échanges sur le texte et sur ce que nous avons exprimé de l’Avent.
Terminer cette réflexion en se disant comment les deux échanges précédents se sont mutuellement enrichis.
Chacun est invité à prendre le temps de l’écrire.

2. Découverte du songe de Joseph dans l’évangile de Matthieu 1,18-25

Lecture et échange sur ce texte en s’appuyant sur les éléments bibliques suivants :

Cet évangile porte souvent le titre de l’annonciation adressée à Joseph. Il met en valeur le rôle essentiel de Joseph dans la venue du sauveur. Comme il a averti Marie, Dieu veut avertir Joseph, et lui demander s’il accepte de collaborer à son projet. Il le laisse libre de répondre comme il le souhaite. Joseph témoigne d’une foi comparable à celle de Marie, il accepte, il ne pose aucune condition et s’empresse de répondre par des actes « il prit chez lui son épouse ». Ce texte nous fait découvrir la totale confiance que Joseph a envers Dieu, son obéissance, sa générosité, son humilité. Il est intéressant de remarquer la délicatesse de Dieu qui par l’intermédiaire de son ange, vient rassurer Joseph. En effet, celui-ci est troublé, bouleversé de savoir que sa jeune fiancée est enceinte. Il ne comprend pas, ne juge pas ; il ne veut pas non plus que Marie soit condamnée. L’ange du Seigneur vient pour le rassurer « Ne crains pas … ».
Les projets de Dieu peuvent parfois nous paraître surprenants, ne pas correspondre à l’idée que nous nous faisons de l’avenir, et pourtant nous n’avons rien à craindre de l’Amour de Dieu. L’ange s’adresse à Joseph en ses mots : « Joseph, fils de David … » Il rappelle ainsi que Jésus naîtra bien de la lignée de David comme annoncé par les prophètes. L’enfant est conçu de l’Esprit Saint, mais grâce à Joseph, il a un nom et une famille. Selon la coutume juive, nommer l’enfant, c’est le reconnaître comme son fils. Selon les consignes données par l’ange, Joseph donne à l’enfant le nom de « Jésus » qui en hébreu signifie « Dieu sauve ». Ancien et nouveau testament se rejoignent, car ce nom annonce le salut apporté par le Christ, mais il exprime aussi tout ce que Dieu a fait pour son peuple dans l’ancienne alliance.

Proposition de déroulement

Matériel à Télécharger :
Le plateau du jeu de l’oie coopératif
La règle du jeu et les questions
La partition du chant Voici le temps
Le chant Voici le temps à écouter, Danièle Sciaky, album Noël "A travers chants"
La représentation Le songe de Joseph

1. Un temps d’accueil

JPEG - 43 ko

Situer la rencontre dans le temps liturgique à partir d’un calendrier de l’année liturgique.

2. L’Avent, un temps pour se préparer
Pour les enfants :
La réflexion sur l’Avent est proposée à partir du jeu de l’oie coopératif.

Pour les adultes, deux possibilités au choix :
Soit ils rejoignent les groupes d’enfants, pour vivre le jeu.
Soit ils restent entrent eux. La réflexion se fait alors à partir du texte du livre de Baruch proposé pour la rencontre des catéchistes.

3. A partir de la Parole, attendre et se laisser toucher avec confiance !

A. Lecture d’image de la fresque illustrant le songe de Joseph, Fresque (1958) de l’Eglise d’Alban dans le Tarn du peintre russe Nicolaï Greschny.

B. Lire le texte Mt 1,18-25. Demander aux enfants de raconter le texte avec leurs propres mots.

C. A l’issu de l’échange, inviter les participants à relire le texte et à choisir un ou deux mots parmi ceux du jeu qui font écho au texte.
Ensuite chacun exprime les raisons de son choix.

D. Actualisation
Inviter les participants à chercher quel mot ou attitude, découvert lors de la rencontre, ils souhaitent vivre pendant le temps de l’Avent. Ils l’écrivent sur une étoile, découpée lors du jeu.

5. Temps de prière

Signe de croix
Chanter : Voici le temps, Danièle Sciaky
Proclamation de la Parole : Isaïe 12, 2-6
Laisser résonner la Parole en silence

Prier avec les intentions :
Le lecteur : Seigneur, merci pour la confiance que tu me donnes (inviter l’assemblée à reprendre la phrase)
Le lecteur poursuit : Elle est ma force sur le chemin qui conduit à Noël.

(Silence)

Le lecteur : Seigneur, merci pour la joie que tu nous donnes de vivre ensemble ce temps de l’Avent.
Inviter l’assemblée à reprendre : Seigneur, merci pour la joie que tu nous donnes. (Silence)

Le lecteur : Seigneur, nous te rendons grâce car tu viens pour tous les hommes de la terre.

Reprendre le refrain du chant

Les participants qui le souhaitent peuvent exprimer à haute voix ce qu’ils ont écrit sur leur étoile.

L’animateur introduit la prière du Notre Père en disant : « Seigneur, veille sur chacun de nous, avec confiance nous nous tournons vers toi, Notre Père, qui ..... »

Envoi dans la joie de l’Avent : "Que chacun vive dans la confiance et la simplicité les jours qui nous séparent de Noël afin d’accueillir avec une joie profonde Jésus petit enfant."

Signe de croix.

Se séparer en chantant l’un des chants d’Avent du répertoire paroissial.

- publié le 12 novembre 2015- >Version imprimable de cet article Version imprimable