Pâques, Ascension, Pentecôte, un seul et même mystère

Le mystère pascal source de notre foi

Chaque année, l’Eglise invite les chrétiens à entrer dans le mystère de la résurrection par le temps Pascal. Il se déploie pendant cinquante jours avec les fêtes de Pâques, de l’Ascension et de Pentecôte. Ce temps liturgique, permet de célébrer la résurrection de Jésus Christ dans la joie et d’en témoigner sous l’action de l’Esprit Saint.


Une proposition de catéchèse durant le temps pascal pour des enfants de 7 à 11 ans à vivre soit sur un temps fort d’une matinée, soit sur plusieurs rencontres. Cette catéchèse permet la participation d’adultes accompagnants les enfants : parents, grands-parents, paroissiens...

Pour se préparer entre catéchistes

1. Pâques, Ascension, Pentecôte dans le nouveau testament : quelques points de repères

- Les finales des 4 évangiles sont différentes : Dans l’évangile de Matthieu, plusieurs apparitions sont évoquées, mais il n’est pas fait mention de l’Ascension, ni du don de l’Esprit, seulement d’un envoi des disciples en Galilée (Mt 28,16-20).

Dans l’évangile de Marc, nous trouvons des apparitions à des femmes puis aux onze. L’Ascension est mentionnée suite à un envoi des disciples pour annoncer l’Evangile (Mc 16,1-20).

Dans l’évangile de Jean, Jésus apparait aux disciples le soir même de la résurrection. Il leur donne l’Esprit-Saint ainsi qu’une mission à accomplir (Jn 20,19-23) Il n’est pas fait mention de l’Ascension mais d’autres apparitions sont rapportées ensuite au chapitre 21 notamment à Pierre.

Dans l’évangile de Luc, après des apparitions aux femmes et aux disciples d’Emmaüs Lc 24, 1-34), le Christ apparait à ses Apôtres, après avoir échangé avec eux (Lc 24, 36-49), il conduit ses disciples hors de la ville. Là, il est emporté au ciel. l’Ascension se situe le soir de la résurrection, en lien avec le don de l’Esprit. (Lc 24, 50-53). Luc dans son second livre, les actes des apôtres, déploie dans le temps les trois facettes de ce même mystère.

- La résurrection de Jésus n’est pas un retour à la vie normale, à la différence du retour à la vie de Lazare ou de la fille de Jaïre ; ressuscité, Jésus est à la fois le même, et tout autre. Le ressuscité est reconnaissable par des signes concrets : la fraction du pain, les plaies de la passion, la pêche miraculeuse … Les apparitions de Jésus ressuscité permettent aux témoins de le reconnaître comme Christ et Seigneur. La foi est une conséquence de cette rencontre. Les apparitions permettent aussi aux disciples d’entendre le Ressuscité les envoyer en mission. Le reconnaître nécessite un chemin de foi qui demande du temps.

- Jésus ressuscité apparaît régulièrement à ses disciples tout en étant déjà pleinement auprès de son Père « dans la gloire », cette présence auprès du Père est concomitante de la résurrection. L’évangile parle de l’Ascension comme d’une montée vers le Père. A l’époque de Jésus les hommes se représentent l’univers en trois parties. La terre (vue comme un disque), avec au-dessus, le ciel, le monde divin, et en dessous les enfers, le monde des morts. (cf Parle Seigneur, ta Parole est un Trésor pages 20 et 21). Dans cette représentation, Dieu est situé en haut, dans le ciel. Jésus ressuscité monte rejoindre Dieu son Père, d’où l’Ascension.

- L’Esprit-Saint dans les évangiles est donné par Jésus-Christ à ses disciples lors d’apparitions au soir de la résurrection. Ceux-ci animés de son Esprit sont envoyés pour témoigner du ressuscité autour d’eux. Lors de la Pentecôte, rassemblés, ils reçoivent l’Esprit venu du ciel, une force qui leur permet d’annoncer la résurrection. Juifs et païens reçoivent cette Parole, se convertissent et sont baptisés au nom de Jésus-Christ : c’est la naissance de l’Eglise.

2. Pâques, Ascension, Pentecôte dans l’Eglise

-  Le mystère Pascal est le cœur de notre foi. Il demande du temps, un cheminement car croire en la résurrection fait appel à l’intelligence du cœur et non à un raisonnement. Nous cherchons souvent à comprendre les choses par notre intelligence, or la foi en la résurrection ouvre d’abord à l’expérience d’une rencontre : le Ressuscité se tient là, au milieu de nous. Il n’est pas à chercher dans un temps ou dans un lieu, mais en sortant de nous-mêmes pour aller à la rencontre des frères.

- Le temps pascal : L’Eglise, en s’appuyant sur les textes des Actes des Apôtres, invite les chrétiens à entrer dans ce mystère de la résurrection par le temps Pascal. La liturgie déploie ce temps pendant cinquante jours avec les fêtes de Pâques, de l’Ascension et de Pentecôte.

Selon la tradition de l’Eglise, les cinquante jours à partir du dimanche de la Résurrection jusqu’au dimanche de Pentecôte sont célébrés dans la joie comme un jour unique « un grand dimanche » (Saint Athanase).

C’est un temps de joie et de louange qui s’exprime par le chant de l’Alléluia au cœur de toutes les célébrations.

Le cierge pascal, allumé au feu nouveau, brille tout au long de ces cinquante jours pour signifier la présence du ressuscité.

En résumé : Le mystère pascal se déploie depuis la mort de Jésus en croix et l’évènement du tombeau trouvé vide par quelques témoins, jusqu’au don de l’Esprit devant la foule à Jérusalem. L’Ascension est la charnière entre le temps des manifestations du Ressuscité à ses disciples et le temps où le Christ se rend présent d’une autre manière à son Eglise par le don de l’Esprit Saint au jour de la Pentecôte.

3. A partir de Luc 24, 36-53,

- Quelques éléments de compréhension du texte :
Dans ce texte, Luc nous donne à voir l’ensemble du mystère Pascal. Luc écrit pour des grecs qui ne croient pas à la résurrection à la différence des juifs. Pour les aider dans la compréhension de la résurrection, pour vaincre leurs doutes, il fait appel à des signes physiques (manger, toucher,…versets 39 et 43).

Les disciples sont pleins de joie car ils vivent déjà de l’Esprit Saint (verset 52). Ils sont entrés dans la Foi : ils se prosternent, ils reconnaissent Jésus comme Roi et Seigneur, « Personne n’est capable de dire « Jésus est Seigneur » sinon dans l’Esprit Saint » 1Co 12, 3b.

- Pour partager autour du texte :
Lire le texte ensemble et réagir spontanément : ce qui me touche, ce qui me surprend, ce qui me questionne.

Regarder le contexte (proche et lointain) : ce qui s’est passé avant, ce qui vient après.

Repérer le(s) changement(s) qu’il y a entre le début et la fin du texte, et comment s’est fait ce changement.
Regarder les personnages : ce qu’on dit d’eux,
ce qu’ils disent (ou pas !) et à qui,
ce qu’ils font,
les différences entre ce qui est dit et ce qui est fait,
comment ils évoluent au cours du récit, etc.

Repérer les lieux : ont-ils un « symbolisme » particulier ?
y a –t-il des déplacements significatifs ?

Repérer les « images » employées :quelle « ambiance » créent-elles ?

Quels liens peut-on faire avec d’autres textes de la Bible ?

- Actualisation
Qu’est-ce que ce texte me dit pour ma vie, pour ma foi aujourd’hui ?
Qu’est-ce que ce qu’il me fait connaître et comprendre de Dieu, de Jésus, de l’Eglise, de l’homme, etc. ?
Quels nouveaux aspects de la foi met-il en valeur ?

Proposition de rencontre de catéchèse

Avant le début de la rencontre

- Préparer le matériel :
3 icônes de Marie-Eve Thomas à télécharger ci-dessous,
La résurrection du Christ
L’Ascension
Pentecôte
Imprimer les icônes sur un support rigide ou les plastifier, le nombre d’exemplaire est fonction du nombre de groupe.
Le texte Luc 24,36-53
Le mandala à télécharger et à imprimer (un exemplaire par participant)
Des feutres, crayons de couleur ou peinture

- Préparer la salle :
Un décor évoquant la joie de la résurrection : fleurs, parole de Dieu, lumière (si possible le cierge pascal)… dans ce décor sont intégrées les 3 icônes : La Résurrection du Christ, l’Ascension et la Pentecôte.

Déroulement :

-  Accueil

Les enfants et les adultes se rassemblent autour du décor, avec un chant du temps pascal, par exemple :
Le Christ est vivant (Jean-Paul LECOT – I 214) https://www.youtube.com/watch?v=Gc5...
Criez de joie Christ est ressuscité (Communauté de l’Emmanuel) https://www.youtube.com/watch?v=akb...
Esprit de Dieu souffle de vie(Communauté de l’Emmanuel) https://www.youtube.com/watch?v=ZrN...

Sur place, après le chant, prendre le temps de regarder les différents éléments constituant le décor. Le catéchiste invite à faire le lien avec le temps liturgique.

-  Porte d’entrée

Lecture d’image  :
Répartir les enfants en 3 petits groupes (suivant le nombre d’enfants prévoir 6 ou 9 groupes …). Chaque groupe accompagné d’au moins un adulte fera la lecture d’image d’une des icônes présentes dans le décor.
Un groupe ou plusieurs groupes : Icône de la Résurrection
Un groupe ou plusieurs groupes : Icône de l’Ascension
Un groupe ou plusieurs groupes : Icône de Pentecôte

-  Temps d’échange

Lecture de l’évangile de Luc 24, 36-53
Chercher les éléments du texte qui permettent de mieux comprendre l’icône observée.
Donner ensuite au groupe les 2 autres icônes.
Relire le texte en regardant les 3 icônes rassemblées.
De nouveau, faire le lien entre le texte et les icônes, s’interroger sur ce que l’artiste a mis en valeur.

Quelques questions pour aider à échanger :
Comment Jésus est-il représenté ?
Quels lieux sont symbolisés ?
A votre avis, qu’est ce que l’artiste veut exprimer dans le choix des couleurs ? Pour vous aider dans la lecture du symbolisme de l’icône, voir le site internet de l’artiste :
Atelier d’icônes Marie-Eve Thomas

Les participants prennent un court temps de silence puis partagent à l’ensemble du groupe ce qu’ils retiennent ou ce qui les touchent dans le texte et/ou dans les icônes.

Atelier pour intérioriser
Distribuer à chacun un mandala.
Observer le dessin et découvrir ensemble ce qu’il représente :
Dans le cercle extérieur : les flammes symbolisant l’Esprit Saint donné à Pentecôte.
Dans le cercle intermédiaire : le mot Alléluia, acclamation exprimant la joie de la Résurrection du Christ.
Dans le cercle central : une représentation du Christ en gloire à l’Ascension.

Après avoir laissé le groupe s’exprimer, le catéchiste dit :
L’Esprit-Saint reçu permet à chacun de reconnaître Jésus le Christ et de rendre grâce en chantant Alléluia.
Il invite les participants à mettre ce mandala en couleur. Temps à vivre en silence ou accompagné par un fond musical.


-  Temps de prière
Déposer dans le décor les mandalas réalisés.
Tous les participants se regroupent autour du décor.
Allumer le cierge pascal ou une bougie

Inviter à entrer dans la prière par le signe de croix

Chanter un alléluia connu de tous
Proclamer le texte Lc 24, 36-53 et le laisser résonner

Puis prier ensemble :
Seigneur Jésus tu es vivant ressuscité, Alléluia
Envoie ton Esprit Saint sur notre monde,
Qu’il souffle dans nos vies ta Bonne Nouvelle.
Viens Esprit de Dieu, viens en nos cœurs,
Viens nous donner la paix, la joie
Seigneur Jésus tu es vivant ressuscité, Alléluia

Reprendre le chant choisi au début de la rencontre puis se tourner vers le Père en disant : Notre Père …

Terminer le temps de prière en disant : Que le Seigneur ressuscité vous bénisse et vous garde lui qui est : Père Fils et Saint Esprit. Amen

- Finir la rencontre par un temps convivial.

Nous tenons à remercier Marie-Eve Thomas pour son aimable autorisation de publier les photographies de ses icônes.

- publié le 14 avril 2016- >Version imprimable de cet article Version imprimable