EFFETAH 2013

Au matin même de leur baptême, les catéchumènes ont été réunis pour un temps spirituel : partage d’évangile et célébration. Au cours de cette célébration présidée par monseigneur Barbarin, ils vivent deux rites : l’Effétah et la reddition du Symbole.


- Le rite de l’Effetah :

après avoir écouter la guérison du sourd muet dans l’évangile de Marc 7, 31-37, les catéchumènes se sont avancés vers le célébrant.
Celui-ci a touché les oreilles puis les lèvres de chacun en disant :

"Effétah : ouvre-toi,
afin que tu proclames la foi
que tu as entendue
pour la louange et la gloire de Dieu"

Ce rite souligne la nécessité de la grâce pour proclamer la foi, c’est pourquoi, immédiatement après l’évêque les a invités à vivre le deuxième rite :

-  La reddition du symbole

Tandis que l’assemblée reste assise, les catéchumènes ont proclamé ensemble le symbole des Apôtres.
Pour nous, qui les écoutions, c’était un moment intense : d’abord des balbutiements, des "je crois" qui s’égrenaient, puis peu à peu, la parole est devenue plus assurée, enfin ils ont achevé le symbole dans un bel unisson !

Le soir même, avant de recevoir le baptême dans leur paroisse, les catéchumènes ont répondu : "je crois" aux interrogations du prêtre. Et l’assemblée à son tour à répondu : "nous croyons" !

C’est dans cette foi au Dieu Père, Fils et Esprit que le baptême est alors donné. Le "je" est ainsi incorporé au "nous" .
Et, avant de communier pour la première fois, les nouveaux baptisés ont pu dire avec toute l’assemblée : Notre Père.

- publié le 18 juillet 2013- >Version imprimable de cet article Version imprimable