Dieu est la vie

Le module "Dieu est la vie" de la Collection "Seigneur tu nous appelles" invite les personnes qui le vivent à réaffirmer leur foi en la résurrection, en une vie plus forte que la mort, en un Dieu qui invite toujours à aller du côté de la vie.


Pour pouvoir mettre en oeuvre la proposition suivante, il est nécessaire que vous ayez en votre possession le document du catéchiste et le document enfant du module Dieu est la vie.

Nous vous proposons quelques variantes dans l’itinéraire du module Dieu est la vie afin de l’encrer plus fortement dans le temps pascal ou dans le temps de la fête de la Toussaint.

L’article est illustré par des photos du jalon collectif prises lors d’une journée de formation pour les acteurs pastoraux de notre diocèse.
Il s’agit d’un vitrail qui est préparé évidé avant la première rencontre, et qui est complété au fur et à mesure des étapes.

Etape 1 : Du bonheur à vivre

Vivre cette étape telle qu’elle est écrite dans le document du catéchiste aux pages 86 à 88.
Pour le temps de prière, nous vous proposons de prendre le refrain
"Ni la mort, ni la vie ni présent, ni avenir, rien ne nous séparera de l’amour du Christ."
Réf. N448/S500 Ed. de l’Emmanuel "Ni la mort, ni la vie"

Etape 2 : Choisir la vie

Vivre l’étape 2 comme proposée dans le document du catéchiste aux pages 89 et 90.

Après avoir approfondi les différents témoignages, lire le psaume 23 page 220 dans Parle Seigneur ta Parole est un trésor et amorcer la réflexion à partir des questions suivantes :

- Quels liens est-il possible de faire entre le psaume 23 et les différents témoignages découverts au début de l’étape ?

- Qu’est ce que la lecture du psaume m’apporte, qu’est ce que je peux découvrir ?
Quelques pistes de réponses : Une espérance dans un plus de vie, une espérance en la vie éternelle, la conviction de ne pas être seul, Dieu est là, présent aux cotés de l’homme...

Au cours du temps de prière, le psaume 23 ou un extrait de celui-ci sera proclamé à la place du texte proposé, Dt 30,15.19.
Le refrain "Ni la mort, ni la vie" de l’étape 1 peut être repris.

un détail du jalon

Etape 3 : Jésus est la résurrection et la vie

Au cœur de cette étape, le texte de la fille de Jaïre et de la femme malade Luc 8,41-56 à la page 339-340 de Parle Seigneur, ta Parole est un trésor

Plusieurs façons de découvrir et de s’approprier le texte :

- Soit en suivant le document du catéchiste pages 92 et 93

- Soit en le travaillant à partir de la bande dessinée muette du livet enfant aux pages 8-11. Prendre le temps de regarder chaque vignette, de faire attention aux personnages, aux lieux, aux gestes. Puis repérer les gestes, les attitudes qui sont signes de vie, de plus de vie.

Lire ensuite le texte Luc, 8,41-56, chercher les mots, les phrases qui expriment la vie, le plus de vie.

Mettre en lien ce qui a été découvert par la bande dessinée et par le texte d’évangile.

A partir de tous ces éléments, que pouvons-nous dire de l’attitude de Jésus dans cet évangile ?
Il rencontre, il est à l’écoute, il prend du temps avec les personnes, il guérit, il relève, il redonne vie...

A ce moment de l’itinéraire s’opère un passage. Le passage de Jésus, homme de Galilée qui rencontre, guérit, relève ses contemporains, ... à Jésus-Christ mort et ressuscité qui dit : "Moi, je suis la résurrection et la vie" Jn11,25.

La lecture d’image de la représentation du tableau "Le Christ aux enfers" téléchargeable ici ou à la page 9 du document enfant va permettre de faire ce passage. Elle seule dans l’itinéraire évoque la mort et la résurrection du Christ. Il est donc particulièrement important de s’y arrêter.

Quelques points d’attention pour cette lecture d’image :

- Repérer tous ce qui évoquent la mort :
les tombeaux, le noir, les serrures, clés, gonds, portes, la croix, les stigmates sur les mains et les pieds du Christ ...

- Repérer tous les éléments qui montrent des passages :
Passage du noir du tombeau à la lumière évoquée par la couleur dorée,
Passage du Christ de la mort à la vie exprimé par son attitude dynamique, ascendante, par son vêtement qui semble soulevé, par la jambe et la croix sur laquelle il prend appui pour plus de force.
Victoire de la vie sur la mort ouverte à tous : des figures bibliques l’évoquent, Adam et Eve tirés par le Christ pour sortir du tombeau. David et Salomon, figurent des rois d’Israël sortant de leurs tombeaux. Les serrures, gonds, clés, portes qui évoquent la mort semblent voler en éclat, être hors d’usage.

Etape 4 : Christ est lumière

Vivre l’étape comme proposée dans le document du catéchiste aux pages 95 à 97.

Puis lors de la découverte des photos des pages 12 et 13 du document enfant, chercher quels sont les passages évoqués.

Prendre le temps de s’arrêter sur la photo de la veillée pascale.
Chercher tous les passages vécus lors de cette célébration :

Passage de la nuit à la lumière : Entrée dans une église sombre ou noire derrière le cierge pascal. Eglise qui va peu à peu s’éclairer grâce à la transmission de la lumière des uns aux autres à partir du cierge pascal.

Evocation du passage de l’esclavage à la liberté à partir des textes bibliques.

Passage de la mort à la vie avec le Christ qui nous entraîne à sa suite.

Etape 5 : Des signes de résurrection

Vivre l’étape 5 comme proposée dans le document enfant aux pages 98 et 99.

Pour le temps de prière qui termine cet itinéraire, nous vous proposons de vous rassembler autour du vitrail constitué au fur et à mesure des rencontres et de faire le signe de la croix.

Puis, chanter : Jésus est vivant couplet 1 et refrain

Lire le texte de Jean 20,19b-20 dans Parle Seigneur, ta Parole est un trésor page 396

Laisser résonner cette Parole en silence puis prier : Seigneur Jésus, en t’accueillant, nous sommes habités par ta Paix et ta Joie. Nous te rendons grâce pour les signes de résurrection présents en nos vies. C’est la vie éternelle reçue au jour de notre baptême qui se déploie. Seigneur, tu es vraiment le Dieu de la vie. Entraînés par tous ceux qui nous ont précédé et qui vivent en toi, nous te disons : Notre Père.

Chanter : Jésus est vivant couplet 4 et refrain

Conclure la prière par un envoi et le signe de croix.

- publié le 24 avril 2013- >Version imprimable de cet article Version imprimable